header_071.jpg

Bienvenue à bord

par Pierre Mercklé le 13 décembre 2010 · 2 commentaires

dans Divers

Il arrive parfois qu’après avoir beaucoup et intensément travaillé (pour préparer un cours, écrire un article ou un livre, boucler un projet dans les temps), il n’y ait, pendant un bref instant, plus rien à faire. Ces instants de désoeuvrement, il faudrait savoir ne rien en faire, mais chaque fois, une sorte d’inertie pathologique pousse la machine à continuer de moudre dans le vide… J’ai pris la mauvaise habitude, dans ces moments-là, de créer des sites… Liens Socio est né il y a presque 10 ans dans un de ces instants, juste après ma soutenance de thèse.

Aujourd’hui, après avoir bouclé il y a un mois un livre intitulé L’enfance des loisirs, conclusion de six ans d’une passionnante enquête sur les pratiques culturelles des enfants et des adolescents (j’y reviens bientôt ici, il y a tant à raconter), et avoir remis vendredi dernier le manuscrit de la réédition du « Repères » sur la Sociologie des réseaux sociaux (la précédente datait de 2004, il fallu presque tout revoir, il s’est passé une ou deux choses entretemps…), je me suis trouvé cet après-midi à la fois incapable d’arrêter de travailler, et incapable de trouver quoi faire. Le résultat, vous l’avez sous les yeux… Bienvenue à bord !

  • email
  • Print
  • Add to favorites
  • RSS
  • Wikio FR
  • del.icio.us
  • Digg
  • Diigo
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz

Ajouter un commentaire

{ 2 commentaires… lisez-les ci-dessous ou ajoutez un commentaire }

Claire janvier 25, 2011 à 9h53

Bienvenue à bord! Me voici embarquée sur le bateau : j’ai tout lu, me suis abonnée au flux RSS, ai regardé attentivement les photos et observé les légendes.. Puis rapidement a surgi une question sur la pratique sociale du blog. Ne citons que « tes amis », Pierre : Baptiste, Jean-François, Olivier, Thomas, Philippe.. Les prénoms suffisent. Que des hommes! Au risque de passer pour une féministe passéiste, je m’interroge soudain sur « blog et genre ». Quelques hypothèses en vrac : Pierre est machiste (qui le connait ne peut le croire)? Une question de temps (il faudrait citer ici les nombreuses études sur la double journée de femmes qui manquent, sans doute, de la disponibilité nécessaire pour se lancer dans le blogage)? Les femmes seraient plus rétives au jeu du dévoilement imposé par l’exercice? Ou à la « publicité » personnelle afférente? Et pourtant, rêvons de blogs féminins..Risquons-nous un peu! Cela me rappelle le commentaire de Pierre Nora sur Michelle Perrot, seule femme à se prêter au jeu de l’égo-histoire dans les Essais du même nom, publiés en 1987 : La plus jeune, et la seule femme : Perrot (née en 1928, a 59 ans) : seule d’ailleurs à se prêter véritablement au jeu du dévoilement. « sa manière même d’aborder son ego-histoire la met à part : sans réticence, ni feinte, ni détour, elle joue le jeu, sérieusement, la seule à plonger généreusement dans les souvenirs d’enfance et de famille pour y trouver sa vérité, qui ne sera celle de personne d’autre. Voyez comme les hommes rusent et se méfient d’eux-mêmes, soucieux de ne retenir que ce qui prend valeur générale. » (Gallimard, p. 359). Et l’on retombe encore dans une lecture genrée ! On n’est pas sorti(e)s de l’auberge, mais définitivement monté(e)s à bord avec toi, l’ami Pierre!

Répondre

p.m janvier 26, 2011 à 11h33

Tu n’as qu’en partie raison, Claire : les exercices de d’écriture de soi ne sont pas spécialement masculins, au contraire. Déjà, dans L’enfance des loisirs, nous avons pu vérifier à nouveau que la tenue d’un journal intime est une activité presque exclusivement féminine à l’adolescence ; et les usages expressifs de l’ordinateur (dont le blog fait partie) ne sont pas l’apanage des garçons, loin s’en faut ; à cela on peut ajouter que la littérature de dévoilement de soi, l’auto-fiction, sont plutôt féminines aussi. Et il y a peut-être, au sens le plus général, beaucoup plus de blogs de filles et de femmes que de garçons et d’hommes, même s’il faudrait mesurer cela précisément. Les classements thématiques des « top blogs » de Wikio montrent en tout cas que dans certains domaines, les femmes dominent nettement : littérature, mode… Il y en a de formidables, comme celui de Simone de Bougeoir. Et il y a même des blogs féministes, comme Olympe et le plafond de verre

En fait, c’est spécifiquement quand on entre dans le monde académique que tu te mets à avoir terriblement raison. Et la sociologie n’est pas épargnée, au contraire… Si on examine par exemple la liste des sociologues ayant acheté leur nom de domaine (dont je fais donc partie maintenant) établie ici par Baptiste Coulmont, on voit que sur les 23 noms recensés, il n’y a que 3 femmes, soit seulement 13%… En réalité, je connais un très bon blog de sociologie fait par une femme, c’est le Socio-Voce de Frédérique Giraud, mais elle n’y met pas son individualité en avant, ce qui est peut-être aussi un très caractéristique d’une façon féminine de faire des sciences (sociales). Les raisons de ces déséquilibres sont probablement multiples, et je pourrai essayer d’y consacrer un prochain billet, mais en attendant, individuellement – et si on accepte de ne porter aucun jugement de valeur sur l’intérêt de cet exercice –, les femmes parmi mes collègues qui s’interdisent de s’y livrer sont au moins aussi responsables de ce déséquilibre que les hommes qui ont l’arrogance de s’y laisser aller… Et j’ai reçu des messages de plusieurs d’entre elles, depuis que j’ai créé ce blog, m’avouant une tentation identique, mais aussi des doutes et des hésitations… Mais bien sûr, dès que vous me signalez de bons blogs de sciences sociales faits par des femmes, je rajoute une liste de mes « amies » ! Et toi, Claire, tu te lances ?

Répondre

Billet suivant :