header_062.jpg

Présentation

par Pierre Mercklé le 7 janvier 2011 · 2 commentaires

Pierre MerckléAprès avoir longtemps résisté à la tentation, j’ai finalement créé ce site en décembre 2010, à la fois pour pouvoir y présenter mes travaux, mes recherches et mes enseignements plus librement que sur les sites des institutions auxquelles je suis rattaché, et pour disposer d’un espace d’expression publique plus personnel que ceux qu’offraient jusque là tous les sites à la création desquels j’avais pu contribuer. En plus d’une présentation de mes publications, vous pourrez donc y trouver, sous la forme d’un journal public, des billets par lesquels je voudrais essayer d’apporter des éclairages et des témoignages personnels sur les différentes facettes constitutives du « métier de sociologue » : l’ambition – modeste – de ce site repose sur l’espoir que derrière le caractère nécessairement subjectif de ces témoignages, mon expérience personnelle ne soit pas totalement étrangère aux vôtres, et donc qu’ils vous intéressent et vous enrichissent ; ou sinon, que les différences plus ou moins grandes que vous pourrez relever entre ces témoignages et vos propres expériences et observations, vous donnent l’envie d’engager ici – dans les commentaires des billets, par exemple – une discussion que j’espère animée, et fructueuse pour toutes et tous !

Pierre Mercklé, décembre 2010

Parcours

Agrégé de sciences économiques et sociales et ancien élève de l’ENS Ulm, je suis maître de conférences en sociologie à l’ENS de Lyon depuis février 2005 (j’y étais, auparavant, PRAG, depuis septembre 2003). Je suis membre de l’équipe DPCS (Dispositions, Pouvoirs, Cultures, Socialisations), dirigée par Bernard Lahire au sein du Centre Max Weber (UMR 5283 du CNRS).

Recherches

Je mène actuellement des recherches dans deux directions principales :

  • D’une part, depuis 2003, une recherche sur les pratiques culturelles des enfants, financée par le Ministère de la Culture, à partir d’une enquête longitudinale, sur un panel 10.000 enfants interrogés quatre fois en six ans, inédite par son ampleur et son objet, qui vient de déboucher sur la publication d’un ouvrage intitulé L’enfance des loisirs (La Documentation française, 2010, en collaboration avec Sylvie Octobre, Christine Détrez et Nathalie Berthomier).
  • D’autre part, je m’intéresse beaucoup aux méthodes quantitatives d’enquêtes en sciences sociales et aux réseaux sociaux, auxquels j’ai consacré un petit livre régulièrement réédité depuis 2004 : Sociologie des réseaux sociaux (La Découverte, dernière éd. 2011).

Enseignements

Depuis mon recrutement à l’ENS de Lyon, j’y assume une charge d’enseignement à temps pleinn qui se partage entre deux missions principales :

  • D’une part, j’y suis chargé de la formation des élèves aux méthodes quantitatives de recherche en sciences sociales, réalisée en particulier dans un séminaire de recherche que j’ai créé à mon arrivée en 2003. Sur ces questions, j’ai initié la création d’un carnet de recherches sur Hypotheses, QUANTI, qui rend régulièrement compte de ces enseignements.
  • D’autre part, j’assure la préparation des élèves et auditeurs candidats à l’agrégation externe de sciences économiques et sociales : au cours des dernières années, j’ai ainsi assuré des cours sur « l’exclusion sociale» (depuis 2012), « les croyances collectives » (2009-2012), les « approches sociologiques de la culture » (2006-2009) et « les réseaux sociaux » (2003-2006) ; j’assure également l’entraînement aux épreuves orales de leçon et de dossier en sociologie.

En outre, je participe à plusieurs séminaires de recherche en sociologie et en sciences sociales, dont le séminaire « Sociologie de la culture et de la connaissance » (avec Bernard Lahire). Je continue également de participer à l’animation du séminaire « re/lire les sciences sociales« , que j’avais créé en 2011 pour doter le département de sciences sociales de l’ENS de Lyon d’un espace de réflexions interdisciplinaire.

Autres activités

A ces charges d’enseignement et d’administration qui accompagnent habituellement les activités de recherche et définissent classiquement le métier d’enseignant-chercheur, il se trouve que j’en ai ajouté depuis quelques années une autre, qui consiste à contribuer à la valorisation des connaissances et à la diffusion de l’information en sciences sociales. J’ai ainsi créé, en 2001, le site internet Liens Socio (http://www.liens-socio.org), dont je suis toujours l’administrateur et le principal animateur, et que l’on peut considérer aujourd’hui comme un des principaux portails francophones d’information en sciences sociales, avec près de 15.000 abonnés et plus de 100.000 visites chaque mois. Je suis aussi le créateur et l’animateur du site internet de l’Association d’études fouriéristes (http://www.charlesfourier.fr) et, plus récemment, de QUANTI, un carnet de recherche consacré aux méthodes quantitatives en sciences sociales (http://quanti.hypotheses.org), et d’AGORA, un espace dédié aux débats autour de l’avenir des sciences sociales (http://agora.hypotheses.org), désormais administré par Igor Martinache.

A cela, il convient d’ajouter que je suis membre du conseil scientifique d’OpenEdition (l’équipement d’excellence du CNRS en charge de l’édition électronique) et du comité de lecture de la revue Sociologie, créée et dirigée par Serge Paugam, dont je suis également rédacteur en chef de la version électronique. En outre, je préside actuellement le comité scientitifique et technique d’ELIPSS (Etude longitudinale par internet pour les sciences sociales).

Je suis enfin le directeur de publication de la revue Lectures, qui est la revue électronique francophone dédiée à l’actualité éditoriale des sciences sociales.

Crédits et mentions légales

Le site pierremerckle.fr a été créé en décembre 2010. Il est hébergé par OVH, réalisé à l’aide de WordPress 3, et habillé à partir du thème Thesis 1.7, traduit en français par mes soins. Il utilise les extensions Akismet, Contact Form 7, FD Feedburner Plugin, Page Links To, Sociable, Subscribe to Comments, WordPress.com Stats et WP re-CAPTCHA, ainsi que les services de Delicious, FeedBurner et Google Analytics.

Sauf mention contraire, tous les textes publiés ici sont la propriété de l’auteur du site, Pierre Mercklé, de même que les images et les photographies. Il est possible d’en reproduire ou d’en citer des extraits, en mentionnant clairement leur source, et en m’en demandant toujours au préalable l’autorisation, par l’intermédiaire du formulaire permettant de me contacter.

  • email
  • Print
  • Add to favorites
  • RSS
  • Wikio FR
  • del.icio.us
  • Digg
  • Diigo
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz

Ajouter un commentaire

{ 2 commentaires… lisez-les ci-dessous ou ajoutez un commentaire }

ALEMANNO Sylvie P. février 4, 2011 à 12h26

Bonjour Pierre Merklé, Je suis MCF en SIC à Nice et très
heureuse de faire votre connaissance depuis toutes ces années que
je reçois la « Lettres », utile, pertinente et ouverte à toutes les
sciences humaines et sociales alors qu’elle est plutôt du champs de
la sociologie. Votre travail a nourri l’actualité des recherches et
réflexions tout à fait profitablement aux chercheurs , enseignants
et étudiants en SIC. J’indique d’ailleurs chaque année votre lien à
de mon entourage et je vais le faire pour votre blog si vous le
permettez. Faites moi savoir si je peux vous être utile pour écrire
des papiers, donner des informations et toutes autres activités.
Merci encore de faire partager vos compétences et félicitations
pour votre belle énergie. Sylvie P. Alemanno

Répondre

Aimé Vareille juin 16, 2011 à 18h38

Merci pour l’exemplarité remarquable de votre portail de partage de connaissances.
Je n’ai pas réussi à utiliser votre formulaire de contact ( http://pierremerckle.fr/me-contacter/ ), ce qui m’amène à exposer publiquement un projet de rétrospective de la microélectronique à l’internet autour de la célébration des trente ans du Centre Norbert Segard : qui pourrait aider ou tirer profit d’un travail de mémoire de la collecte et agrégation des souvenirs et observations sur les cycles de connaissances accompagnant les changements d’activités de ce Centre ouvert pour la micro-électronique et consacré dorénavant à l’internet ?

Répondre